L’investissement en EHPAD continue de séduire les loueurs en meublé en raison de la forte demande qui s’intensifie progressivement. Selon les estimations, le nombre de seniors âgés de plus de 60 ans aura augmenté de 20% en 2020, et ceux de plus de 70 ans de 10%. La population de plus de 85 ans aura également suivi cette tendance d’ici-là, avec par conséquent une demande plus marquée en logement adapté à leur situation de dépendance.

L’offre en EHPAD demeure insuffisante

L’offre en logement demeure insuffisante dans ces EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et ce, malgré la multiplication des nombreux projets de construction. La demande en logement pour seniors est significative dans les régions caractérisées par l’augmentation du nombre de seniors en perte d’autonomie. Par ailleurs, de nombreux EHPAD proposent les services de maintien à domicile qui intéressent également de plus en plus de seniors. C’est la formule la plus adaptée à la plupart des personnes âgées puisqu’ils profitent à la fois des prestations de l’EHPAD tout en restant dans leur environnement. Sinon, il y a l'aide a domicile

L’EHPAD, un avenir prometteur côté investisseur

Pour les investisseurs, placer leur argent dans un EHPAD c’est par conséquent le sécuriser sur le long terme, sachant que les produits seniors proposent des rendements très attractifs dans le domaine de l’économie liée au grand âge.

Les gestionnaires étendent également leur champ d’action à l’international : l’investisseur peut donc désormais profiter d’une diversification de son portefeuille de placement. Il perçoit des revenus en devises et profite des atouts du marché du troisième et du quatrième âge à l’étranger.

Aujourd’hui, l’investissement donne lieu à une importante défiscalisation grâce au statut de LMNP ou loueur en meublé non professionnel.

Déduction des charges et des dotations aux amortissements, récupération de la TVA ou déduction d’un abattement forfaitaire minimal de 50%, tels sont les avantages fiscaux possibles issus de ce type de placement.

Le rendement proposé par les EHPAD est d’environ 4% par an et plus si le gestionnaire est expérimenté. En savoir davantage sur ehpad.com.

Rappelons que l’investissement en EHPAD a pour principal atout la gestion totalement assurée par un exploitant reconnu pour ses nombreuses années d’expérience et son savoir-faire dans la prise en charge de la perte d’autonomie des seniors.

Petite fenêtre sur les nouveaux modèles d’EHPAD

Ces établissements pour seniors dépendants évoluent au fil des ans avec la mise en place de la domotique et de la robotisation ces deux dernières années. Certains EHPAD sont en phase test sur l’intégration de robots humanoïdes dans certains services, par exemple ceux spécialisés dans les exercices de remise en forme et de gymnastique, ou encore dans les ateliers collectifs.

Nous avons évoqué plus haut la prise en charge via le maintien à domicile. Ces services nécessitent de nombreux travaux et installations. Les travaux concernent par exemple la transformation des pièces à vivre en pièces modulables et parfaitement accessibles au senior en perte d’autonomie. Le domicile devient ultra connecté : pose de plusieurs dispositifs de téléassistance, de détection des chutes, de commandes d’allumage, d’ouverture et de fermeture des accès à distance, etc. Ces innovations connaîtront encore des bouleversements technologiques dans les années à venir.

Vigilance pour les EHPAD fragilisés

Il est à noter toutefois que la prise en charge des seniors dans ces EHPAD a connu une baisse notoire en qualité en raison de la démotivation du personnel soignant. Cependant, l’État a vite réagi en mettant en place un plan d’action de mesures correctives pour les EHPAD les plus fragilisés. Entre autres le recrutement massif du personnel soignant et la revalorisation du salaire des infirmiers de nuit. Ceci afin d’offrir le meilleur service, étant donné que c’est cette qualité que les seniors recherchent en intégrant les EHPAD au lieu des maisons de retraite ordinaires.